Centre Culturel André Neher

80 ans après le début de la Seconde Guerre mondiale, Traversées, un roman qui revient sur le sort de ces réfugiés qu’on ballotte de port en port tout au long de l’Histoire.

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, les compagnies maritimes emploient leurs paquebots de luxe, désertés par leur clientèle régulière, au transport de Juifs allemands et de républicains espagnols. En mai 1939, les derniers transatlantiques quittent les ports européens. Le Saint-Louisl’Orduña et le Flandre ne seront jamais autorisés à débarquer leur cargaison humaine sur le continent américain. Après des semaines de négociation et d’errance à croiser au large des côtes cubaines, mexicaines et américaines, les navires pestiférés sont contraints à un retour forcé vers l’Europe.

Traversées est le journal d’un vieil homme, Nathan Weissman, qui, à l’occasion d’une croisière sur le Queen Mary 2, replonge soixante-quinze ans en arrière, habité par la mémoire d’une première traversée entre Saint-Nazaire et Cuba, à bord du Flandre.

Au fil des pages du journal, les souvenirs remontent, se bousculent au gré de ses états d’âme et dans l’entrelacs des époques.

Stanislas Mahé nous fait le récit émouvant de ce parcours cabossé, de cette existence chahutée et vagabonde et nous pose cette question capitale : comment se construire une vie sans port d’attache, sans phares ni balises ?

 

Auteur d’un premier roman (Ker Shalom, éditions Publishroom, 2017), Stanislas Mahé partage sa vie entre Nantes et Tel Aviv.

 

Mikaël Weill lira quelques extraits de « Traversées »

Paf 3€

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest Comments

Aucun commentaire à afficher.